Interview Christophe Kohler

  Interview FoxCoon.. | Page d'accueil | Interview Idemk.. 

: Ajouté le 11/3/2009 à 14:04
Univers-game : Bonjour, pouvez vous, vous présenter aux lecteurs ?

Christophe Kohler : Je m'appelle Christophe Kohler, j'ai 35 ans et je vis en région parisienne. Depuis 3 ans, je suis développeur indépendant, c'est-à-dire je travaille sur mes propres jeux.

Univers-game : Quel a été votre parcours personnel avant la création de DK Games ?

Christophe Kohler : Après avoir obtenu un diplôme d’ingénieur généraliste, j’ai travaillé 3 ans dans l’industrie militaire en tant que programmeur. Je suis ensuite passé dans l’industrie du jeu vidéo et j’ai travaillé pendant 5 ans dans divers studios. Ensuite je me suis lancé et je suis devenu indépendant.

Univers-game : En quelque mots, pouvez vous décrire le studio DK Games ?

Christophe Kohler : Au travers de DK-Games j’ai la volonté de faire des jeux simples et amusants. Je travaille exclusivement sur consoles.

Le monde des ronrons

Univers-game : Comment présenteriez vous, votre statut de structure indépendante ?
Cela est relativement rare pour un studio de jeux, quels sont les principaux avantages/inconvénients de ce statut ?

Christophe Kohler :  Il est assez rare en effet de voir un programmeur ou un créateur de jeu indépendant en France. Je me suis lancé dans cette voie parce que j’avais envie d’avoir une structure légère et de pouvoir faire ce que je veux.

L’avantage c’est que mon « studio » ne peut pas mourir si je n’ai pas de contrat à honorer. J’ai vu trop souvent des studios mettre la clé sous la porte parce qu’ils n’étaient plus capable de faire rentrer suffisamment d’argent pour payer les salariés.
J’ai envie d’être libre et de m’affranchir de toutes ces contraintes.
J’ai aussi choisi d’utiliser le travail à distance avec mes collaborateurs. Cela permet que chacun puisse travailler tranquillement de chez soi sans contraintes géographiques.

L’équipe actuelle est répartie un peu partout en France, en Belgique mais aussi en Australie. L’inconvénient, c’est qu’il faut trouver des gens qui savent travailler à distance et c’est plutôt rare.

Univers-game : Racontez nous, si vous le voulez bien, les débuts de DK Games ?

Christophe Kohler : J’avais en tête de créer des jeux par moi-même et jusqu’en 2005 je n’avais pas vraiment franchi le pas. A cette date la, la boite dans laquelle je travaillais a fermé et mon ex patron m’a proposé de travailler sur un portage de jeu pour une société chinoise (Virtuos Games). Pour ce travail, je devais me déclarer en travailleur indépendant et l’idée m’a bien plu. J’ai pu travailler pendant un an et demi avec eux et financer mon premier jeu pendant ce temps (« Le monde des ronrons »). Parfois il faut un coup du sort pour se lancer.

Screenshot_lemondedesronrons

Univers-game : Quels sont les principaux jeux déjà réalisés par DK Games ?
 
Christophe Kohler : Aujourd’hui, 3 jeux sont terminés et les deux suivants sont en cours de production. Les jeux que j’ai réalisé sont :
- « Le monde des ronrons », un jeu de créatures virtuelles pour les jeunes enfants (PC, DS).
- « Fizz » un puzzle game pour DS.
- « Equilibrio » un jeu d’adresse pour Wii.

Univers-game : Quels sont vos méthodes de travail, par exemple, pour la création d’un nouveau projet ?

Christophe Kohler : Au départ, je cherche des idées qui peuvent être rentables et qui pourront donner des jeux amusants. En tant qu’indépendant, je ne peux pas me permettre de faire des gros jeux, donc il faut se creuser un peu la tête pour trouver les bonnes idées. Dans le même temps, je regarde aussi les projets déjà existants. Il m’arrive de proposer à des équipes de racheter leur jeux pour le porter ou en créer un nouveau. C’est ce que j’ai fait avec « Equilibrio » où j’ai acheté l’idée de base et j’ai bâti tout un nouveau jeu dessus.

Une fois que l’idée est trouvée et validée, je me lance dans les différentes phases de conception (Phase créative, phase de pré-production, phase production, phase test).

Univers-game : Comment est composée l’équipe travaillant sur les jeux de DK Games ?

Christophe Kohler : Je suis en contact avec une quinzaine de personnes et suivant mes besoins, je leur propose des missions allant de quelques jours (pour les traductions par exemple) à quelques mois (pour les programmeurs). L’avantage, c’est ce que peux choisir les personnes les plus adaptées pour chaque projet.

Univers-game : Vous avez écrit un making of sur le développement de votre premier jeu : le monde des ronrons.
Quelle leçon avez vous tiré de ce premier projet pour DK Games ?

Christophe Kohler : J’en ai retiré que rien ne se passe jamais comme prévu et qu’il fallait avoir beaucoup de patience.
Je suis quelqu’un de patient, mais certaines fois je me rends compte qu’il en faut encore plus.

Fizz

Univers-game . Vous avez l’air actif dans la communauté de développeurs indépendants.
Comment décririez vous la situation de la scène indépendante francophone et plus généralement la situation des jeux indépendants au niveau international ?.

Christophe Kohler : Je remarque que les développeurs indépendants sont de plus en plus nombreux. Internet a permis aux petits créateurs de se faire connaitre et le phénomène est en train de s’amplifier d’année en année.
C’est un peu comme la musique, il est maintenant possible pour des artistes indépendants de toucher le public via des sites comme myspace. C’est un peu la même chose avec le jeu vidéo.

Univers-game : Selon vous comment va évoluer la scène indépendante internationale et plus particulièrement la scène francophone ?

Christophe Kohler : Je pense que l’on va voir de plus en plus de succès de jeux crées par des indépendants. Ces succès vont motiver les gens à se lancer dans l’aventure et progressivement le nombre d’équipes indépendantes va grossir.
La France est toujours un peu en retard sur tout, mais nous avons quand même un très bon potentiel. Je suis certain que des équipes françaises sauront se distinguer au niveau international. Pour moi, ce n’est que le début d’une grande aventure.

Univers-game : Que pensez vous des services de distribution de jeux comme le XBLA, le PSN, Wiiware ou encore Steam ?
Cela permet-il de favoriser et laisser une place aux petits studios afin qu’ils puissent plus facilement éditer leur jeux indépendants et originaux ?

Christophe Kohler : Exactement.
Moi qui suis issu du monde console, j’ai toujours été un peu frustré que le marché console soit dirigé par des éditeurs qui souvent rivalisent de médiocrité.
Les jeux PC ont bénéficié d’une ouverture et d’un vent de fraîcheur avec le développement des plateformes de vente de jeux en ligne, ou même des jeux indépendants vendus directement sur le site de leur auteur.

Aujourd’hui, je suis très heureux de voir que ce système touche maintenant les consoles et qu’il y a une ouverture pour les petits développeurs. Je travaille pour le Wiiware depuis maintenant presque 1 an et je n’ai jamais été aussi heureux.
Nous allons revenir un peu à l’esprit des années 80 où les gens n’hésitaient pas à faire des jeux originaux parce que cela ne coûtait pas cher. Le risque est moins grand si le jeu ne se vends pas très bien.

Univers-game : Avez vous quelques conseils à donner à des lecteurs voulant monter leur propre studio de jeux ou plus généralement à ceux voulant développer leurs jeux ?

Christophe Kohler : Patience, patience, patience.

Screenshot_Fizz

Univers-game : Comment décririez vous la situation des studios de jeux vidéo en france ?
La situation de création de studios s’est elle améliorée ces dernières années ?.

Christophe Kohler : Le jeu vidéo en France est très fragile. Il y a 150 studios approximativement et au moindre coup de vent, une bonne partie d’entre eux peuvent mourir.
En 2002, il y a eu une grande crise et la moitié des studios ont fermé leurs portes. Aujourd’hui les choses vont mieux, mais personne n’est à l’abri des caprices du marché ou des éditeurs. C’est un milieu très agressif où tous les coups sont permis. Il faut être toujours sur ses gardes et ne pas être naïf ou trop gentil si on veut rester en vie.
La concurrence internationale fait beaucoup de mal aux studios Français.
Le Canada, par exemple, a fait ce qu’il fallait pour attirer les sociétés de jeux vidéo. En France, j’ai l’impression que l’on attend qu’un secteur soit mort pour commencer à prendre des mesures pour le sauver.

C’est un peu ce qu’il se passe avec le «crédit d’impôt» qui vient d’être décidé. En gros l’état français aide les boites à survivre un peu plus longtemps, mais ce ne sont pas des solutions qui sauveront le jeu vidéo sur le long terme.

Univers-game : A votre avis, quel est l’avantage de créer un studio en France ?
Et surtout quel progrès reste-t-il à faire pour rester compétitif au niveau international ?

Christophe Kohler : Il n’y a absolument aucun avantage à créer un studio en France. Les charges sont élevées et une fois qu’une boite a pris des salariés, elle s’est passée la corde au cou puisqu’il n’est pas possible de moduler facilement les effectifs suivant les aléas des projets.
Il n’est plus possible de redevenir compétitif au niveau international. Nous sommes en concurrence avec des pays émergeants comme la Chine qui n’ont pas du tout les mêmes droits du travail.
La seule solution c’est d’attendre que eux deviennent aussi peu compétitifs que nous.

Univers-game : Actuellement, si vous deviez citer le meilleur souvenir et le moment le plus difficile depuis le lancement de DK Games, lesquels seraient ils ?.

Christophe Kohler : Je vais un peu tricher, je vais choisir un souvenir qui n’est pas encore arrivé...
Mon pire est mon meilleur souvenir, c’est la sortie de mon jeu « Equilibrio » sur le Wiiware. Le jeu va sortir d’ici quelques semaines. Je sais que cela sera mon meilleur souvenir parcque j’aurai atteint tous les objectifs professionnels que je me suis fixé. C’est aussi le pire souvenir parce que le jeu est terminé depuis novembre et que je n’arrête pas de le renvoyer chez Nintendo pour le faire valider. L’attente est insupportable....

Equilibrio


Univers-game : Quels sont les projets en cours et les objectifs pour DK Games au cours de l’année 2009?

Christophe Kohler : J’ai pas mal de projets empilés et je vais en réaliser 2 ou 3 en 2009. Je vais continuer a travailler pour le service Wiiware car j’ai un pied dedans et que le système me semble très prometteur.

Univers-game : Et voici la dernière question : avez vous une date de sortie pour les prochains jeux de DK Games ?

Christophe Kohler : Oh non.

Univers-game : Voila, l’interview est terminée, je vous remercie d’avoir accepté de répondre à mes questions, bonne continuation et à bientôt.

Christophe Kohler : Merci, bonne continuation également





 

  Interview FoxCoon.. | Page d'accueil | Interview Idemk.. 

» Catégorie News
Poster un commentaire

26/7/2011 - nice job

Posté par Lori Cohen
Tuition increase is something which is making students wonder if they will be able to continue their education or not. Thus, they seek financial aid. This thing should be resolved.

literature review


Lien Permanent

A propos du blogueur

Liens

• Accueil
• Voir mon profile
• Archives
• Email
• Blog RSS

Catégories

News

Amis

0

Liens

• univers game
• univers-game le forum
• Mangetonpad.com
• NintendoMax.com

Services

•

Sondage

| Contact author |